"Performance Environnementale" de nos smartphones

, par KiteDroid

Vous ne savez plus comment choisir votre smartphone, mais vous avez la fibre écologique ?

Certains opérateurs proposent maintenant un classement environnemental des téléphones.
La performance environnementale d’un mobile est établie grâce à un bilan complet qui prend en compte toutes les étapes de sa vie, depuis sa fabrication jusqu’à son recyclage.

Chez Orange, la note environnement est calculée à partir de 3 éléments :


- La limitation du CO2 mesure la quantité de gaz à effet de serre émise lors des principales étapes du cycle de vie du produit : fabrication, transport, utilisation et recyclage.
- La préservation des ressources naturelles mesure la quantité de matières non renouvelables (or, argent et étain) dans la composition du produit.
- La conception éco-responsable valorise les autres initiatives de réduction de l’impact environnemental du produit comme l’utilisation limitée de substances dangereuses*, la traçabilité des ressources sensibles (or, argent, étain, tantale), les possibilités de réparation du produit, l’emploi de matériaux recyclés.
(* composés chimiques qui, dans de mauvaises conditions d’utilisation ou de recyclage, pourraient présenter un risque pour l’homme ou son environnement)

Ces 3 indicateurs sont consolidés dans une note globale appelée : note environnementale.
Plus la note de performance environnementale est élevée, meilleur est le terminal pour l’environnement.

Les résultats sont basés sur des informations fournies par les constructeurs et analysées en collaboration avec BIO Intelligence Service, en partenariat avec le WWF.

Chez SFR, la note est établie sur 4 éléments :

Production  : Est calculée, entre autre, la quantité de ressources naturelles nécessaires pour produire les
matières plastiques, les composants électroniques qui entrent dans la fabrication du mobile. L’emballage et la
notice sont aussi comptabilisés. S’y ajoutent également les consommations d’énergie nécessaires à la
production.
A noter : cette phase de la vie du téléphone représente une part très importante des impacts
environnementaux.

Transport  : Les impacts du transport sont aussi comptabilisés en considérant les émissions de gaz à effet de
serre liées à la consommation de carburant des camions, bateaux ou avions qui acheminent les téléphones
mobiles.

Utilisation  : C’est principalement la consommation d’énergie, nécessaire à la charge de la batterie qui est ici
considérée.

Fin de vie : Lorsque le téléphone mobile arrive en fin de vie, sa collecte, son démantèlement et le
traitement des différents composants qui le constituent induisent des impacts sur l’environnement qui sont
également pris en compte.

1 L’Analyse de Cycle de Vie ou ACV est une méthode reconnue sur le plan international, encadrée par les normes ISO 14 040 et 14 044.
A noter : Plusieurs approches sont possibles. Il n’existe pas à date de référentiel stabilisé dans le domaine des téléphones mobiles.

Production Transport Utilisation Fin de Vie
70 % 27 % 1,5 % 1,5 %

Quelques exemples de note des smartphones sous Android :

Samsung Galaxy Teos
Sony-Ericsson Xperia X8
LG Optimus GT540
LG Optimus Black
HTC Desire S
HTC Wildfire et Wildfire S
Motorola Defy
Sony-Ericsson Xperia Play
Samsung Galaxy S, Google Nexus S
Samsung Galaxy SII
LG Optimus 2X
SONY ERICSSON Xperia X10
HTC Desire HD
HTC Sensation

Et le célèbre Iphone, que vaut-il ?
Et bien SFR ne communique pas de classement. Apple aurait-il interdit ...

A lire : http://www.sfr.fr/mobile/edito/pdf/...