Test du Sony-Ericsson Xperia X10 Mini Le test porte pour l’instant sur un prototype

, par KiteDroid, Redac1

Version miniature du Sony-Ericsson Xperia X10 (testé ici), le X10 mini est un nouveau smartphone mû par Android 1.6 (Donut), comme son grand-frère.
Sa taille réduite (83 x 50 x 16 mm) et son poids plume (88g) en font un véritable objet compact. Il sera probablement lancé avec un autre petit frère : le X10 Mini Pro, doté d’un mini-clavier coulissant, dont la taille est légèrement supérieure (90 x 52 x 17 mm pour 120g).
Les deux modèles sont attendus dans les meilleures boutiques de l’hexagone d’ici cet été.

Le constructeur a bien voulu nous prêter un prototype de la version Mini. Nous vous livrons ci-dessous nos premières impressions après 24h d’utilisation.

- Qualité sonore

- Ecoute

  • sans casque (bonne qualité d’écoute, voix claire à l’audition)
  • haut-parleur : non testé (interface communication désactivée sur notre prototype)

- Microphone :

  • Bonne sensibilité et bon traitement du bruit environnement.

- Connectivité Réseau

GSM Annoncé Quadribande (GSM / EDGE / 3G+)
Wifi (sensibilité perfectible, décroche parfois)
Bluetooth Annoncé bluetooth stéréo (A2DP)

- Ecran

  • Ecran tactile capacitif de seulement 2,55 pouces pour une résolution QVGA (240 x 320 pixels)
  • Traitement Anti-rayure annoncé : à voir à l’usage. (aucun soucis pendant la semaine de test)
  • Qualité : Ecran lisible, assez lumineux et réactif malgré sa petite taille (le dimensionnement des icones est idéal – on ne risque pas de choisir 2 applications – Sony-Ericsson a réussi la réduction de l’application en conservant son agilité androidienne).
  • Défauts : sensible aux traces de doigts.

- Clavier

  • Dépourvu de clavier physique dans cette version, le X10 Mini Pro en sera équipé
  • Le clavier virtuel est de type clavier téléphonique, avec T9. Il ne réjouira pas les amateurs de claviers AZERTY, mais dans la configuration du Mini, le clavier téléphonique se justifie parfaitement : tout se gère avec le pouce (pour un droitier).

- Boutons

  • En façade : 3 physique (Menu contextuel / Menu Applications / Retour)
  • Latéraux : 2+1 (son +-, APN) à droite de l’appareil (conçu pour les gauchers ? ou pour ceux qui utilise uniquement leur pouce)
  • Bouton On/Off en haut (lilliputien)

- Connexion par câble USB
Reconnu sous XP, Vista.
Recharge le téléphone (format MicroUSB).

- Qualité, finition

  • La coque parait plus solide que celle du grand X10. Elle supportera mieux les affres de la vie du mobile.
  • Le Port MicroUSB 2.0 est protégé par un cache plastique qui n’est pas aisé à retiré. Il est maintenu au smartphone par une languette plastique qui parait fragile à l’usage. Nous avions déjà constaté le même choix pour le grand-frère.
  • Carte MicroSD accessible en retirant la coque et bien protégée.
  • Carte SIM un peu difficile à retirer. Mais pour le coup, elle est à l’abri.
  • Les boutons Sons et APN semblent fragiles ( un peu de jeu sur le prototype prêté )
    On a particulièrement apprécié l’impression de solidité qui se dégage de l’appareil. Cela rappelle avantageusement les P800 et P990i de la même marque.

- Photo

  • L’APN Autofocus est annoncé à 5 Megapixels et on peut constater qu’il est accompagné d’un Flash. On pourra émettre le même reproche que pour le grand X10 : trop près de l’axe de l’objectif, il peut causer le fameux phénomène « Yeux Rouges », mais on apprécie sa présence.
  • Toutefois, la carte SD que nous avions n’était pas reconnue. Ce qui ne nous a pas permis de tester l’APN en condition photo / vidéo.

- GPS
Fix un peu lent

- Batterie
Pas de batterie indépendante. (Ce qui a causé un petit souci sur notre prototype : comme l’interface téléphone est inopérante, il est impossible de raccrocher sauf à arracher la Carte SIM puisqu’on ne peut retirer la batterie).
Sans 3G, au terme du test de 24h, le X10 Mini fonctionnait encore après une courte recharge, ce qui laisse présager une belle autonomie, si la puce 3G n’est pas trop gourmande.

- Interface, logiciels

  • Android 1.6 (mise à jour ?)
  • Le processeur est performant (Qualcomm 600 Mhz) : excellente fluidité, meilleure même que le grand X10.
  • L’offre logicielle est agréable : réseau sociaux et multimédia sont de la partie. Attention tout de même à la compatibilité avec les applications de l’Android Market : certaines semblent ne pas être proposées.
  • Sony-Ericsson ne propose d’ajouter qu’un seul widget/raccourci par page, mais le nombre de page est augmenté : 20 écrans sont proposés !

Bilan :
Le Sony-Ericsson Xperia X10 Mini réveille dès la prise en main qui surprend par son intuitivité, son aspect ludique. Son design ultra-compact le classe immanquablement au rayon des gadgets intelligents. Malgré sa petite taille (un euphémisme), le smartphone mérite sa racine « smart » : L’écran est clair et bien agencé (les 4 coins sont dédiés aux applications), il est agréable à utiliser. L’OS réactif (plus réactif même que le X10) contribue à une grande fluidité. Il n’y a pas de lenteur, ni dans l’accès aux applications (nombreuses et diversifiées), ni dans leur usage (pour celles qui ont été testées).

D’une construction solide (design extérieur et écran), on envisage facilement d’emmener ce téléphone lilliputien partout avec soi, surtout qu’il se glisse très aisément dans une poche.

Bref, nous sommes en présence d’un smartphone enthousiasmant, pratique, intuitif et versatile. Un excellent compromis sans trop de concessions. Les femmes pourraient adorer !

Points fort Points à améliorer
Taille miniature, Faciliter l’accès à la Carte SIM (risque de dégradation / bris)
Lisibilité de l’interface Repositionner les boutons latéraux (trop bas pour un droitier) et améliorer leur qualité perçue
Fluidité de l’interface Prévoir un marquage pour retirer la coque

NB : le concept est totalement différent des Android phones à grand écran, il ne faut donc pas le comparer au HTC Desire, l’usage ne peut pas être identique.