Présentation du Lg Optimus 1 sous Android Froyo vs Optimus 7 sous Windows Phone 7

, par KiteDroid



4.4 Origami Star avec terminal  468x60

Invité hier à sa soirée de lancement des nouveaux smartphones LG nous avons découvert l’Optimus One sous Android 2.2 alias Froyo et l’Optimus 7 sous Windows Phone 7, au LGCafé (situé au Mk2 de la BNF).

Une fois n’est pas coutume, donnons l’honneur à la concurrence avec l’Optimus 7 qui fonctionne sous Windows Phone 7.
Microsoft impose aux constructeurs un cahier des charges assez exigeant qui place les smartphones de son OS dans le haut de gamme :
- écran égal ou de plus de 3,7"
- processeur d’au moins 1 GHz,
- stockage interne de 8 Go minimum
mais aussi :
- pas de port SD ou MicroSD card

Le coréen LG a été plus généreux avec 16 Go de mémoire interne et un écran capacitif de 3,8 pouces. A noter également, un APN 5 Megapixels avec llash.

La prise en main est simple car Windows Phone 7 mise sur la page d’accueil qui regroupe l’ensemble des fonctionnalités souhaités par l’utilisateur : des vignettes carrées ou rectangulaires donnent accès aux contacts, permet de voir le nombre de SMS ou mails reçus, de voir votre image préférée, ou encore la dernière publication facebook d’un ami.
La sobriété est le maître mot : la personnalisation est limitée aux couleurs des vignettes et des caractères. Il est impossible de changer le fond d’écran !
Un défilement vertical permet de se déplacer sur cette page d’accueil.
Si vous glissez votre doigt vers la droite, vous accédez alors aux applications  : 3000 seraient prochainement disponible. Pour l’instant, vous entrez dans le monde Microsoft avec Live/ Hotmail, Messenger (uniquement en France !?), Zune pour la musique et la vidéo ou encore une appli Xbox qui permet de vous connecter à votre profil, et même de poursuivre votre progression dans certains jeux.
Peut-on dire que Windows Phone 7 est multi-tâche ?
Internet Explorer est capable d’ouvrir plusieurs pages en même temps qui se téléchargent en simultané.
Par contre, il n’existe qu’un seul bouton pour retourner en arrière : il serait donc impossible de basculer d’une application à une autre ...
Heureusement, les vignettes de la page d’accueil mettent à jours l’ensemble des fonctions préférées, comme le font les widgets sous Android.

Verdict
Même si la prise en main et la présentation par le formateur Microsoft ont permis de bien découvrir l’OS Windows Phone 7, il est encore un peu tôt pour s’avouer convaincu : la sobriété et la lisibilité sont appréciables, mais la faible personnalisation potentielle de l’interface risque de rendre le smartphone fade et sans charme.
Un point négatif non négligeable, WP7 ne permet pas d’utiliser un smartphone comme une clé USB car l’OS est par défaut fermé (comme Apple avec iOS) : pour la musque, il faudra absolument utiliser Zune et pour l’instant n’espérer pas stocker vos fichiers sur votre Windows Phone. On peut cependant penser que les développeurs contourneront rapidement ces restrictions.
Par ailleurs, l’absence de Flash ou de la fonction copier/coller montrent peut-être que l’OS n’est pas encore totalement abouti.