Test du Sony-Ericsson Xperia X10

, par KiteDroid

Commercialisé en France en Avril 2010, le Sony-Ericsson Xperia X10 est le premier Android phone de la marque.
Son lancement a été retardée, notamment pour la mise au point d’une interface spécifique au constructeur et des applications propriétaires TimeScape et Mediascape.
Après avoir détaillé les caractéristiques techniques, nous vous proposons une évaluation réalisée sur un prototype.

- Qualité sonore

- Ecoute

  • avec casque : peu convainquant
  • haut-parleur : Manque de puissance, sature
    Que dire, le son est tout simplement mauvais.

- Microphone : NS

- Connectivité Réseau

GSM NS (prototype)
Wifi bonne sensibilité, mais difficulté à trouver automatiquement les points d’accès
Bluetooth non fonctionnel sur le prototype

- Ecran

  • Ecran capacitif WVGA (résolution 480 x 854 pixels) très lumineux, et très agréable pour regarder des vidéos
  • assez sensible aux traces de doigts (prévoir un chiffon !) et peut-être aussi aux rayures (à confirmer).

- Clavier

  • Pas de clavier physique,
  • le clavier virtuel est parfois peu pratique : manque de touches pour se déplacer entre les caractères, difficile de le faire disparaître (par exemple pour configurer un accès wifi)

- Boutons

  • En façade : 3 physique
  • Latéraux : 2+1 (son +-, APN)
  • Bouton On/Off en haut, parfois peu fonctionnel

- Connexion par câble USB
Reconnu sous XP, Vista.
Recharge le téléphone.
Non reconnu par les autoradio ou chaine hifi ayant un port USB

- Qualité, finition

  • Déception : outre que l’écran soit sensible aux traces de doigts, il n’est pas protégé ; la coque semble très fragile.
  • Port MicroUSB protégé avec une languette entièrement plastique (durée de vie non garantie)
  • Carte MicroSD accessible en retirant la batterie

- Photo/Vidéo
APN 8 Megapixels avec Flash LED, la qualité des photos est très bonne (pour un téléphone), sans doute la meilleur.
Sans aucun doute, le point fort du X10 est la prise de photos et de vidéos : pour vous convaincre, ci-dessous différents clichets réalisés avec le Xperia X10, puis le LG GW620 (la référence pour les Android phones) et un vrai APN, le Panasonic TZ5.

Sony-Ericsson Xperia X10 LG GW620 Panasonic TZ5

Pour voir les photos en version originale, cliquer sur les miniatures.

- GPS
Fix pourrait être plus rapide.

- Batterie
non estimé en condition normale.

- Interface, logiciels

  • Android 1.6 (mise à jour vers 2.1 prévue)
  • Le processeur est performant : excellente fluidité avec TimeScape et MediaScape, plus de fluidité serait appréciable dans le menu applications
  • L’offre logicielle est agréable : réseau sociaux et multimédia sont de la partie (dont SNS, reconnaissance des visages)
  • Sony-Ericsson personnalise bien Android, une diversité appréciable.

Bilan :
Difficile de donner un verdict à partir de ce prototype du Sony-Ericsson Xperia X10. Pour l’instant, il alterne entre le très bon pour les fonctions photos et vidéo (tant lecture que capture), mais la partie son et la qualité des matériaux est indigne de la marque.
En espérant que Sony corrigera plus rapidement ces faiblesses, qu’il ne propose la version 2.1 d’Android.

L’avis de Charles, consultant pour AndroidPhones.fr
Le Sony-Ericsson Xperia X10 séduit au premier contact, par son design élégant, quasi-épuré et l’impression de finesse qui s’en dégage. La taille de l’écran flatte l’oeil et on a hâte de le démarrer pour le voir fonctionner. A l’usage, le bilan est en demi-teinte : la navigation n’est pas intuitive et gagnerait en clarté, même si les performances du processeur lui permettent d’afficher une belle fluidité ; la taille du X10 pourrait poser quelques problèmes d’ergonomie aux petites mains ; les logiciels intégrés à l’X10 sont nombreux et diversifiés et sera complétée par la bibliothèque des applications Android ; l’APN est très compétitif et soutient un rendu très agréable (il remplacera avantageusement un 2è APN en soirée, grâce à son flash LED et sa capacité de mémoire extensible à 16Go) ; Par contre, on peut rester dubitatif quant à la durabilité de l’ensemble, finalement un peu fragile dans le choix des matériaux et du design ; on peut également regretter que l’interface ne soit basée que sur Android 1.6 qui commence à dater (on rappellera que Sony-Ericsson a retardé la sortie de son bijou de plusieurs mois), mais la maison-mère annonce une mise à jour 2.1 pour ... bientôt. Enfin, pour ceux qui en resteraient à son usage premier, la conversation téléphonique, la qualité sonore ne nous a pas convaincus, par son manque de puissance mais l’inégalité de la restitution de la voix.

Points fort Points à améliorer
Performance du processeur Qualité sonore
Appareil photo de très bonne qualité Android 1.6
Offre logicielle intégrée dédié au multimédia et réseaux sociaux Qualité des matériaux moyenne, Durabilité des boutons et de la dalle

Ce bilan est bien sûr à confirmer avec une version définitive, le modèle que nous avons eu entre les mains étant un prototype aux fonctionnalités limitées.