Test du Motorola Defy Mini

, par KiteDroid

Commercialisé en France à l’été 2012, le Motorola Defy Mini est le dernier des smartphones résistant (à la poussière, aux rayures et à l’eau) du constructeur américain.

Les caractéristiques techniques du Defy™ Mini :
- écran TFT de 3.2” , résolution de 480 x 320 pixels (320 000 couleurs) (verre Corning® Gorilla®)
- Appareil photo 3 MPixels avec zoom numérique et flash LED
- webcam VGA
- résistance à la poussière et à l’eau en conformité avec la norme IP67
- processeur 600 Mhz
- 120Mo de mémoire interne
- Wifi 802.11 b/g/n, Bluetooth™ 2.1 avec AD2P
- port MicroSD compatible jusqu’à 32Go
- 109 x 58.5 x 12.5 mm pour 107g
- batterie 1650 mAh
- lancé sous Android 2.3 (Gingerbread), une mise à jour vers Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) est espérée
- DAS : 1,08 W/Kg ; SIM

- Ergonomie, Design
Le smartphone possède un écran de taille modérée (3,2") : la prise en mains est facile.
Le bouton On/Off situé sur la tranche haute à gauche de l’appareil est petit et assez difficile à enfoncer
La coque est en plastique agréable au toucher, elle procure aussi un grip convenable.
Le choix des couleurs (noir avec différentes brillances) est un peu triste.

- Contenu du pack testé
Les accessoires fournis sont :
- un chargeur USB avec câble USB-MicroUSB séparé,
- des écouteurs filaires basiques, avec microphone pour la fonction main libre,
- les notices légales.

- Qualité sonore

- Ecoute

  • lors des appels : la voix est claire
  • avec les oreillettes : le son est ...
  • haut-parleur : correct .

- Microphone : bon

- Connectivité Réseau

GSM, 3G GSM 850/900/1800/1900 ; UMTS 900/2100, 850/1900, 850/2100, CDMA ; HSDPA 7.2 Mbps / 3.5G ; EDGE classe 12, GPRS classe 12
Wifi bonne sensibilité
Bluetooth toutes les fonctions sont assurées (échanges de données, connexion auto-radio, ...)


DAS : 1,08 W/Kg.

- Ecran

  • Ecran capacitif, peu contrasté en couleurs.
  • lisibilité au soleil convenable
  • angles de visions larges
  • multitouch 2 points (seulement)
  • moyennement sensible aux traces de doigts (et facile à laver, sous un robinet).
  • résistance aux rayures non testée,
  • ne fonctionne pas sous l’eau, ni avec les doigts mouillés (cf. vidéo)

- Clavier

  • le clavier virtuel Swype est installé (prédictif) : l’un des meilleurs clavier (aussi vendu sur Google Play)
  • celui d’Android est aussi possible.

- Boutons, ports

  • En façade : 4 tactiles (dont le bouton recherche)
  • Latéraux : 2 en haut à droite (son +-)
  • Bouton On/Off et prise jack 3,5mm sur la tranche haute, protégée par un cache
  • un bouton pour l’appareil photo (à droite)
  • port Micro USB en latéral gauche, protégé par un cache
  • lecteur de carte MicroSD sous la coque

- Connexion par câble USB
Reconnu sous XP, Vista ou Seven.
La reconnaissance du smartphone en tant que périphérique de stockage externe est rapide, et facile

- Qualité, finition

  • la finition est bonne, mais les matériaux sont peu valorisant
  • Mini Jack protégé (avec un cache pour assurer l’étanchéité)
  • Port micro-USB 2.0 protégé
  • SIM dans la coque à insérer
  • la batterie est extractible

- Photo/Vidéo

  • malgré un capteur photo 3 Megapixels, le mobile prend des clichés de bonne qualité en plein soleil : une bonne surprise. Dommage que le résultat ne soit pas si bon dès qu’il fait un peu moins jour
    • dans les univers sombres, le capteur est si peu sensible qu’il cadrer avec un écran noir ... Le flash ne permet pas d’offrir un bon résultat.
    • le flash LED est surtout appréciable pour une usage en fonction "torche".
    • le zoom numérique est moyen, mais les photos pixelisent
  • la webcam est fonctionnelle, mais de qualité moindre

Exemple de clichés :

De Motorola Defy Mini
De Motorola Defy Mini
De Motorola Defy Mini
De Motorola Defy Mini
Univers sombre, avec flash Zoom

- GPS

  • aGPS, fix très rapide, même en intérieur.

- Batterie
Autonomie en usage moyen de plus d’une journée (au dessus de la moyenne). Sans Wifi ni 3G, il dépasse la semaine.
Batterie sous la coque, extractible.

- Interface, logiciels

  • Android 2.3 : la personnalisation du constructeur est quasi inexistante, seule quelques widgets sont proposés
  • L’offre logicielle pré-intégrée est limité :
    • Multimédia : lecteur de musique, vidéo
    • OfficeSuite,
    • Sport : un suivi de vos séance de course à pied (rien pour le cyclisme et les autres sports ...)
  • Flash installé


Pour les usages professionnels, l’utilisation d’un compte Microsoft Exchange avec des paramètres d’entreprise est facile.

- Performance pure
Avec son processeur mono cœur à 600 MHz, le Defy Mini offre des performances bien en dessous de la moyenne du marché.
Résultats de benchmarks :

Quadrant Standard Edition 885
AnTuTu 2496
SmartBench 2012 487/2016

Bilan :
Le Motorola Defy Mini est dans la ligné de la gamme Defy : résistant, mais peu performant et dont l’interface montre des lenteurs et un manque de fluidité.
La conception du mobile nous semble assez ancienne : il est relativement lourd pour sa petite taille.
En conclusion, ce smartphone possède bien une résistance à l’eau, la poussière et aux rayures, pour un prix réduit qui a été obtenu en sacrifiant les performances.

Points fort Points à améliorer
Solidité et étanchéité démontrée Processeur peu performant, fluidité perfectible
Autonomie Ecran mouillé non utilisable
Prix poids

Site web du constructeur :
- http://www.motorola.com/Consumers/FR-FR/Consumer-Products-and-Services/Mobile-Phones/MOTOROLA-DEFY-MINI-FR-FR

Information tarifaire :
Commercialisé au prix conseillée de 159 € depuis l’été 2012.

Prix du smartphone et des accessoires :